Pages Navigation Menu

"À Paris, place au peuple !"

Intervention pour la sauvegarde du service postal dans le 20e arrondissement

Le vœu que j’ai défendu :

Mon intervention :

Mme Danielle SIMONNET. – Évidemment, je partage ce qui vient d’être dit par mes collègues : la situation de La Poste est catastrophique. Au niveau national, c’est plus de 19.000 emplois qui ont été supprimés alors que, depuis 2013, le groupe a bénéficié entre 300 à 355 millions d’euros du C.I.C.E. par an. Vous imaginez, en plus, comme La Poste participe de l’aménagement du territoire, elle bénéficie de niches fiscales. Et malgré tout, dans un mépris le plus total, La Poste ferme un à un ses bureaux de poste.

Ils ont commencé par les zones rurales, en faisant croire que c’était trop compliqué. Alors, en zone rurale, il fallait accepter que l’ensemble des services postaux soient transférés dans des bureaux de tabac, des petites épiceries, mais en fait la politique est globale de casse du service public postal.

Et ce que l’on voit sur le boulevard Mortier, évidemment que c’est l’objectif de fermer le bureau de poste de Mortier. Maintenant c’est dans une petite supérette, le Carrefour City, qu’il faut aller acheter ses timbres, qu’il faut aller retirer ses lettres recommandées, dans un mépris total de l’obligation de préservation du secret, sans aucune formation pour les caissières qui ne sont pas payées plus cher et qui ne sont absolument pas assermentées. C’est un mépris par ailleurs du métier des postiers.

Bien évidemment que l’objectif va être de fermer le bureau de poste de Mortier. Voilà pourquoi la mobilisation doit être sans faille, de notre part à toutes et à tous, parce que La Poste, comme l’ensemble des services publics, c’est ce qui appartient à toutes celles et ceux qui justement n’ont pas de propriété.

C’est un service public, nous devons nous battre pour le préserver en l’état et refuser tout transfert d’activité derrière les supérettes et autres, et refuser toute fermeture.

Je vous remercie

Mme Danielle SIMONNET. – Je salue le vœu de l’Exécutif mais je maintiendrai mon vœu parce que je pense qu’il faut être ferme. Le problème n’est pas qu’on n’ait pas été concerté. On est contre toute fermeture de bureaux de poste et contre le transfert des activités de La Poste dans les supermarchés et autres.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *