Pages Navigation Menu

"À Paris, place au peuple !"

Intervention relative à un projet type Art station (remplacement de publicités par des œuvres d’art dans le métro)

Le vœu que j’ai défendu :

Mon intervention :

Mme Danielle SIMONNET. – Mes chers collègues, ce dernier vœu que je défends pour l’année 2016… Ah soulagement ! Je vous propose de terminer en beauté. A Montpellier, il s’est passé quelque chose d’assez sympathique. Un collectif a porté l’initiative Art Station qui s’est traduite comme suit. Sur une des plus grandes stations de tramway de la ville, ils ont remplacé la totalité des affiches publicitaires par des œuvres d’art, dans une démarche à la fois de négociation avec les annonceurs de publicité et la municipalité, ainsi que du crowdfunding citoyen.

J’ai vu que Cercle Rouge et Street Art Avenue ont réalisé une pétition sur change.org et j’ai pu les rencontrer, ils souhaitent justement ce type d’initiative Art Station dans le métro parisien – ils ont déjà eu plus de 12.000 signatures en moins d’un mois -, que par ailleurs, comme vous le savez, il y a eu une démarche d’appel à idées lancée par la R.A.T.P. au début du mois de novembre où la proposition d’enlever les écrans vidéo publicitaires du métro est celle qui a eu le plus de “like”.

La seconde idée, qui a été la plus populaire avec plus de 1.000 “like” était celle d’un métro garanti sans publicité. Je me dis que c’est tout à fait possible, nous allons pouvoir convaincre et mettre tous les acteurs autour de la table pour s’inspirer de la démarche d’Art Station.

A travers ce vœu, je propose que la Ville de Paris engage une réflexion avec le S.T.I.F. en vue de l’organisation dans le métro parisien d’un événement s’inspirant du modèle Art Station, qu’elle mette en place un groupe de réflexion autour de cette initiative associant tous les acteurs associatifs, citoyens ou privés, de l’art urbain et, qu’en même temps, la Ville encourage la jeune création de l’art urbain contemporain, y compris hors cadre institutionnel de l’achat public d’œuvres d’art des F.R.A.C. et des lieux habituels institutionnels d’exposition. Voilà en faveur de l’art de la rue au service de nos émancipations.

Je vous remercie.

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *