Pages Navigation Menu

"À Paris, place au peuple !"

Intervention relative à l’évolution de l’ensemble de bâtiments du 92-98 avenue Gambetta, ancien rectorat de Paris, Paris 20e

Le vœu que j’ai défendu :

Voeu relatif à l’évolution de l’ensemble de bâtiments du 92-98 avenue Gambetta, ancien rectorat de Paris, Paris 20e

Mon intervention :

Cette mobilisation contre l’implantation du Carrefour et de l’ensemble du projet sur les anciens locaux du Rectorat avenue Gambetta dans le 20e est assez exemplaire, vous avez à la fois des commerçants locaux, des citoyens, des militants associatifs, des militants politiques, et on est là sur une mobilisation qui fédère, au-delà de tous les clivages classiques que les uns et les autres peuvent projeter sur ce type de problématiques.

Il faut entendre l’avis des habitants et des habitantes.

Leur rejet concernant ce promoteur Cargill, tout le monde connaît ce gros promoteur qui a quand même bien sévi, qui est un grand spécialiste pour sévir contre l’emploi et l’intérêt général.

A travers ce vœu complémentaire à celui qui vient d’être présenté, je demande que la Mairie de Paris fasse tout ce qui est en son pouvoir pour que le promoteur CVI Gambetta et Carrefour rencontrent effectivement la délégation de la société civile de la zone concernée, qui est composée de commerçants, d’associations et de représentants des conseils de quartiers impactés, pour faire le point sur l’avancement du projet et étudier favorablement les propositions alternatives qu’ils ont élaborées.

Mais que cette rencontre n’ait pas lieu bien évidemment dans longtemps, après les élections comme c’est prévu pour l’instant.

Que la Mairie de Paris avec ses représentants de la société civile aide vraiment à la réalisation de ces projets alternatifs, parce que des projets alternatifs, je peux vous dire que dans les réunions diverses qui se succèdent, la population en a.

Que la Mairie de Paris demande officiellement à la S.E.M.A.-EST, conformément à la mission de celle-ci d’animation économique des quartiers, et qui conduit depuis 30 ans des projets d’aménagement, de préempter des baux et qu’il y ait un changement de destination des 1.950 mètres carrés prévus pour le “market”. Que les bureaux prévus soient affectés à des solutions alternatives dans l’esprit de l’économie sociale et solidaire, au service de la vitalité des entreprises du nord du 20e.

Je vous remercie.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *