Pages Navigation Menu

"À Paris, place au peuple !"

Intervention relative à la communication sur la vie associative et la participation citoyenne

Mes chers collègues, la réforme des maisons des associations ! N’ayant que trois minutes, je concentrerai mon propos là-dessus, et non sur l’ensemble de la communication de Madame la Maire, qui, je trouve, à entendre un certain nombre d’interventions, me semble quand même assez intemporelle et un grand “blabla” bienveillant, comme il faut, assez à côté de la réalité.

Je vais me concentrer sur la réforme des maisons des associations, donc soi-disant une grande réforme qui va améliorer le fonctionnement des maisons des associations, et pour mieux servir la pérennité, la consolidation, le développement de l’implication associative des citoyennes et des citoyens sur la capitale. Mais dans les faits, c’est quoi ? C’est d’abord 900 mètres carrés en moins de locaux pour les associations, avec le regroupement des maisons des associations du centre. 900 mètres carrés ! Car on peut considérer, on peut réfléchir sur l’opportunité de regrouper des maisons des associations, pourquoi pas, mais il y a quand même un fait : il y a un manque de locaux criant et avec cette réforme, la façon dont vous vous y prenez, vous supprimez 900 mètres carrés. Première chose.

Deuxièmement, vous changez finalement les missions des maisons des associations et vous leur donnez, je cite, l’accompagnement des démarches de démocratie participative. Bon. Mais on ne va pas se raconter d’histoires : vous ne donnez pas plus de missions à l’implication citoyenne, à la démocratie en tant que telle, sous toutes ses facettes, et à l’éducation populaire ; vous demandez aux catégories A de venir en mairie pour faire le boulot d’accompagnement des démarches du budget participatif, c’est-à-dire d’accompagner le boulot de la commande du politique et de l’Exécutif sur quoi on veut que les citoyens s’impliquent. Point.

Ce n’est pas de la démocratie active, respectueuse d’une démarche d’éducation populaire. C’est simplement qu’on récupère des catégories A pour pouvoir accompagner de la communication, en fonction de sujets qui sont décidés par l’Exécutif, parce que je rappelle que la démarche du budget participatif se limite à 5 % du budget des investissements de la Ville et que c’est une toute autre démarche

Troisièmement, on habille Pierre pour déshabiller Paul, parce que finalement, ce “catégorie A” en moins dans les M.D.A., puisqu’il s’occupera d’autres choses, ne sera pas remplacé par un autre “catégorie A” pour accompagner les démarches des associations qui ont besoin de conseils dans leur développement, leur formation et leur pérennité. Vous dites que vous allez créer dix postes en plus, mais ces dix postes comblent à peine les manques criants qu’il y avait dans ces maisons des associations, et tout le monde sait que le recours aux contrats aidés va à nouveau être récurrent.

Je voudrais, pour conclure, vous citer la définition de la démocratie par Paul Ricœur, que vous compreniez que ce n’est absolument pas ce que nous faisons à travers vos différents projets : “est démocratique une société qui se reconnaît divisée, c’est-à-dire traversée par des contradictions d’intérêts et qui se fixe comme modalité d’associer à parts égales chaque citoyen dans l’expression de ces contradictions, l’analyse de ces contradictions et la mise en délibération de ces contradictions, en vue d’arriver à un arbitrage”.

Or, même dans la réforme, vous n’avez pas organisé un débat démocratique avec les associations et celles et ceux qui se sont impliqués ou qui souhaiteraient s’impliquer dans des démarches de démocratie participative ou impliquantes pour l’élaboration de votre réforme. Personnellement, je ne ferai pas une intervention à charge pour ensuite dire : “c’est pour cela que je voterai pour”.

Non, je voterai contre.

2 Comments

  1. Beaucoup de bla bla inutiles uniquement demander de destituer les politiques de tout pouvoir le peuple souverain n’ayant pas été écouté en 2005 malgré les changements honteux des monarques en 7/1996 de supprimer le complot de la sureté de l’état et de bannir en 2007 la trahison du président de la république tout le reste n’est que du vent au service des banques et le peuple en colère vous dis : partez et arrêter de vous goinfrer de nous le parti majoritaire qui n’a jamais la parole car les journaux et les TV sont achetés par les banquiers.C’est fini tout ce cirque plus rien n’est applicable juste écrire une constitution pour le peuple et par le peuple et rien d’autre.se soumettre voir combattre des maîtres c’est en être aussi complices
    en les reconnaissants et en siégant parmi eux arrêtez de vous e foutre de la gueule du peuple qui vous rénie

    Jean-Pierre buffard

  2. Beaucoup de bla bla inutiles uniquement demander de destituer les politiques de tout pouvoir le peuple souverain n’ayant pas été écouté en 2005 malgré les changements honteux des monarques en 7/1996 de supprimer le complot de la sureté de l’état et de bannir en 2007 la trahison du président de la république tout le reste n’est que du vent au service des banques et le peuple en colère vous dis : partez et arrêter de vous goinfrer de nous le parti majoritaire qui n’a jamais la parole car les journaux et les TV sont achetés par les banquiers.C’est fini tout ce cirque plus rien n’est applicable juste écrire une constitution pour le peuple et par le peuple et rien d’autre.se soumettre voir combattre des maîtres c’est en être aussi complices
    en les reconnaissants et en siégant parmi eux arrêtez de vous e foutre de la gueule du peuple qui vous rénie

    Jean-Pierre buffard

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *