Pages Navigation Menu

"À Paris, place au peuple !"

Intervention pour exiger de l’entreprise Cyclocity filiale du groupe Jcdecaux chargé de Vélib’, le respect des dispositions relatives aux travailleurs en situation de handicap

Le vœu que j’ai défendu :

Voeu pour exiger de l’entreprise Cyclocity filiale du groupe Jcdecaux chargé de Vélib’, le respect des dispositions relatives aux travailleurs en situation de handicap

Mon intervention :

Il est important, en matière de handicap, de bien considérer que ce sont les situations qui créent le handicap et que les personnes sont en situation de handicap, et ne pas voir les personnes simplement comme des personnes porteuses d’un handicap.

Ce regard-là change totalement les politiques publiques qu’on est amenées à prendre. Prenez un bus accessible, la personne en fauteuil roulant n’est pas en situation de handicap, elle peut prendre le bus accessible. La situation de transport en commun dans la Ville a bien été accessible pour elle pour son transport. Si vous prenez ce paradigme, alors l’objectif de construire une ville qui garantisse l’accessibilité universelle est possible. Et on décloisonne le problème. Le problème n’est pas lié aux personnes qui seraient porteuses de handicap, mais bien à la société qui doit rendre l’ensemble des situations accessibles.

Cette conception de l’accessibilité universelle est un élément fondamental de notre politique pour toutes celles et ceux qui sont attachés aux fondamentaux républicains. Dès lors, cela doit guider la façon dont on pense l’accessibilité universelle dans tous les domaines de la ville et de la vie en ville.

Je voudrais juste attirer votre attention sur plusieurs aspects. J’ai déposé un vœu concernant “Cyclocity” qui, de fait, concernera également le repreneur, mais aujourd’hui, beaucoup d’entreprises encaissent les aides lorsqu’elles prennent et embauchent des personnes en situation de handicap, mais n’assument pas et n’honorent pas leurs obligations.

Je vous invite, chers collègues, à lire ce vœu sur “Cyclocity” parce qu’il est vraiment rédigé de façon témoignage pour montrer ce que subit un travailleur en situation de handicap, méprisé par sa hiérarchie, harcelé par sa hiérarchie sur un poste qui n’a jamais été adapté et par une entreprise qui a même culpabilisé cette personne parce qu’elle ne ramenait pas suffisamment de subventions à l’entreprise.

Ce rapport-là est totalement inacceptable et c’est pourquoi je présente un vœu pour que la Ville se responsabilise auprès de l’ensemble des entreprises avec lesquelles elle est en délégation de service public ou en marché. J’aurais aimé pouvoir aborder la question des jeunes autistes et le refus du Gouvernement de reconnaître l’intégration par l’éducation des enfants autistes. Hélas, le temps me manque. J’aurais aimé aussi parler du problème des établissements pour personnes en situation de handicap où les sous-effectifs créent des situations de maltraitance institutionnelle. Pareil, hélas 3 minutes, c’est très court !

Je souhaiterais néanmoins attirer votre attention sur l’enjeu sur “Culture & Handicap”. A partir du moment où nous sommes pour l’accessibilité universelle, cela veut dire que nous sommes pour que tous les citoyens et toutes les citoyennes soient bien considérés comme des citoyens à part entière dans la ville et que leur accessibilité à tous les établissements culturels, que ce soit de l’ordre de la création, de la culture ou de la diffusion et du partage de la culture, est donc essentielle. Là, on a un retard qui est énorme, et vous le savez.

Trop peu d’établissements culturels prennent en compte la question de l’accessibilité. Et quand je dis l’accessibilité, ce n’est pas simplement la question du fauteuil roulant. Evidemment, c’est la part qu’on voit le plus. Vous savez que j’ai joué dans un théâtre depuis le mois de janvier, mais c’était juste hallucinant : personne en fauteuil roulant ne pouvait venir dans ce théâtre.

Cette question de l’accessibilité culturelle est essentielle. Nous devons continuer à mobiliser sans relâche l’ensemble des établissements culturels, avec une prise en compte de l’ensemble des handicaps.

Je vous remercie.

One Comment

  1. Incroyable.
    Bravo pour ce vœu.

    Et quel est votre position concernant la non reprise des salariés affectés au service de réparation dans le cadre de l’appel d’offres en cours?
    Cela ressemble au précédent des Lavatories.
    Il paraîtrait inconcevable que cette question fondamentale n’ait pas été prise en compte lors de la consultation.
    Le code du travail, meme modifié par la loi El Komeri, ainsi que la convention collective applicable n’apportent-ils pas la réponse?

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *