Pages Navigation Menu

"À Paris, place au peuple !"

Sur la gestion des chats errants à Paris

Mme Danielle SIMONNET.- Je vais totalement dans le même sens que Jacques BOUTAULT car c’est important. Il y avait dans la mission Animaux une volonté d’œuvrer en faveur des chats errants ou des chats libres. Cette mission avait affirmé que la Ville de Paris, en 2016, avait ramassé 203 chats, dont 39 avaient été restitués, 75 donnés à des associations et 17 euthanasiés, mais en fait aucun n’avait été stérilisé. Or, la stérilisation des chats errants est essentielle pour bien réguler la population.

Pour l’instant, ce sont les associations qui s’en chargent, dans la mesure de leurs moyens financiers et c’est un coût extrêmement important. Il faut donc que la Ville de Paris, lorsqu’elle s’engage pour le bien-être animal, assume de prendre en charge aussi la question des captures et stérilisations des chats errants. Cela permettrait une gestion éthique de la population des chats errants qui ne peut pas se faire de manière parcellaire ou en saupoudrage. Il faut prendre en compte toutes les actions et interventions qui sont nécessaires pour que le résultat soit efficace à l’arrivée : ce sont à la fois des abris où on les nourrit et on les soigne ; c’est permettre à des familles de les adopter, mais c’est aussi prendre en charge leur stérilisation et les accès aux soins.

Des villes ont réussi à prendre le problème à bras-le-corps. Je pense à la ville de Rome qui a pris en charge l’ensemble des actions nécessaires, notamment financièrement, pour assurer une gestion éthique de la population des chats libres. On peut aussi parler de villes comme Rosny, Gagny et Fontenay qui ont fait le choix d’assumer cette gestion, y compris financièrement.

Il ne faut pas dire à chaque fois : ce n’est pas nous, c’est la Préfecture ! Il faut assumer qu’on prend en charge avec la Préfecture et que la Ville finance l’ensemble des actions nécessaires, à la fois pour le bien-être des chats errants mais aussi pour le contrôle de leur population.

Je vous remercie.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *