Pages Navigation Menu

"À Paris, place au peuple !"

Décision modificative au budget pour les tarifs cartes Émeraude et Améthyste

 L’exécutif a présenté une délibération permettant de modifier le budget voté en décembre et d’y intégrer la réinstauration de la gratuité des cartes Émeraude et Améthyste annoncée par la maire de Paris lors de ces vœux…suite à l’explosion des tarifs qu’elle avait engagé dès son premier budget de mandature en décembre 2014. Le débat avant mon intervention se résumait à un ping-pong plus que politicien entre LREM, EEL et PCF….

 

Ecoutez, moi, je ne saisis pas bien ce petit jeu interne aux différents groupes de la majorité. Je n’oublie pas que dès le premier budget de 2014 – que tous les groupes de la majorité ont voté -, il y a eu une explosion des tarifs de la carte Emeraude Améthyste.

En revanche, je me souviens que si tous les groupes de la majorité l’avaient voté – j’étais d’emblée dans l’opposition et j’avais voté contre -, je sais qu’il y avait des désaccords sur les choix qui étaient effectués, notamment l’explosion de ces tarifs. S’il peut y avoir des retours en arrière, ma foi, tant mieux.

Par contre, sur les différents choix libéraux qui ont pu être faits entre le budget 2014 et tous ceux qui ont suivi jusqu’aujourd’hui, le phénomène la République en Marche n’existait pas mais il me semble que l’ensemble des femmes et des hommes, quels que soient leurs choix politiques aujourd’hui, n’ont pas spécialement changé.

Je trouve ces échanges internes à la majorité assez étonnants, de part et d’autre : aussi bien les prises de position de M. BARGETON comme ce que vient d’exprimer M. Jérôme GLEIZES. A un moment donné, choisissez ! Etes-vous ou non d’accord avec les choix et les votes qui sont faits ?

Je constate que, sur un petit sujet, comme les cinq vacataires à titulariser, que nous avons traité avec le vœu des colonies de vacances, nous ne sommes pas capables d’y revenir dans un projet de modification de la Ville de Paris. Cela aurait pu être l’occasion.

Je ne comprends pas ces échanges et je m’arrêterai là pour cette intervention.