Pages Navigation Menu

"À Paris, place au peuple !"

Explication de vote sur le projet de nouveau crématorium

Mme Danielle SIMONNET. – Je souscris aux préoccupations de mes collègues sur la localisation et la pertinence d’une localisation qui permettrait d’équilibrer entre un crématorium à l’Est de Paris et un autre au Sud de Paris.

Néanmoins, je pense qu’il est aussi important que dans une prochaine séance du Conseil de Paris, puisque cette délibération est retirée, que nous débattions du futur statut de ce crématorium, car la délibération retirée prévoyait un mode de gestion propre à la délégation de service public sous forme de concession, confiant les travaux de construction et de rénovation à un même délégataire, mais avec un marché unique, avec ceux qui gèrent le crématorium du Père-Lachaise.

Or, le crématorium du Père-Lachaise est une société anonyme d’économie mixte des pompes funèbres de la Ville dans laquelle vous avez des fonctionnaires et des contractuels, mais dans une logique de service public.

Quel est le projet futur, quel statut, est-ce que ce sera une DSP avec un nouvel opérateur complètement privé avec une autre logique même si j’entends bien que dans la délibération, il est indiqué qu’on devra fixer les tarifs, ceci, cela ?

Attention, ce n’est pas n’importe quoi de gérer ce type de service public, il faut à tout prix que cela reste lié à la Ville.

Donc, on pourrait faire le choix d’une régie directe ou bien à minimum d’une société d’économie mixte propre dans la continuité de celle du Père-Lachaise, mais pas un recours au privé, pas de privatisation des crématoriums.