Pages Navigation Menu

"À Paris, place au peuple !"

Vœu relatif au projet de changement de statut de l’École Du Breuil

Je vais dans le sens des collègues précédents et je pense que j’ai vraiment eu raison de déposer un vœu la première fois, même si mes collègues ne me suivaient pas à l’époque. En effet, je vois que maintenant, fort heureusement, tout le monde s’en préoccupe. C’est heureux car c’est un sujet extrêmement important.

Nous devrions être extrêmement fiers de cette école et tout faire pour, justement, permettre son développement et son rayonnement.

Un rapport de l’Inspection générale qui date de 2007-2008 avait demandé des moyens financiers à finalité de travaux de rénovation, de mise en conformité de cet équipement. Finalement, certes, des travaux avaient été effectués, mais de manière bien insuffisante et les problèmes demeurent.

Là-dessus, se surajoute cette réforme de statuts dont on ne comprend pas bien l’objectif et la finalité. L’inquiétude du personnel est extrêmement grande ; ils ne sentent pas suffisamment informés, associés, écoutés et beaucoup d’incertitudes planent sur l’organisation future.

Il faut que tout le monde prenne conscience que cette école qui a plus de 150 ans est certes un établissement qui forme des agents de la Ville de Paris, des parcs et jardins, jardiniers, paysagistes, pleinement intégrés dans la volonté politique de la ville, de préserver la biodiversité, d’innover, d’accroître la végétalisation de la Ville, d’améliorer l’entretien et le développement des espaces verts, des murs, des toitures végétalisées, mais c’est également, d’abord et avant tout, un lycée professionnel de formation initiale, le seul avec le lycée horticole de Montreuil à proposer sur Paris et la petite couronne ces formations professionnelles sous statut scolaire dans le domaine de l’environnement.

Il faut donc absolument préserver le statut de cette école, le statut de ses agents, la qualité de cette formation initiale et ne pas transformer, par le biais d’un changement de statut, une mission simplement à visée interne de formation continue des agents de la Ville. C’est aussi cela une des inquiétudes.

A travers ce vœu, je demande que la Mairie de Paris abandonne dans ces conditions le projet de changement de statut de l’Ecole du Breuil afin d’engager une concertation avec tous les acteurs concernés, engage le financement des travaux et réaffirme que la mission première de l’Ecole du Breuil est bien d’être un lycée professionnel dispensant des formations initiales et continues dans le domaine de l’environnement.

Je vous remercie.

 

Téléchargez (PDF, 74KB)