Pages Navigation Menu

"À Paris, place au peuple !"

Vœu de soutien au Théâtre Le Tarmac

Présentation du vœu :


Madame la Maire, comme l’ont explicité mes collègues auparavant, on est face à une décision complètement arbitraire et autoritaire de la part du ministère de la Culture qui, face à la difficulté que rencontre le Théâtre Ouvert contraint de quitter ses locaux qu’il louait dans le 18e arrondissement, a décidé de le plaquer en lieu et place du théâtre du Tarmac dédié à la francophonie.

On est face à deux théâtres qui ont tous deux des spécificités extrêmement importantes à préserver et à valoriser : le Théâtre Ouvert, qui travaille notamment sur les œuvres non publiées, et le théâtre du Tarmac essentiel à la filière de la francophonie. Il faut que ces deux théâtres puissent continuer d’exister à Paris.

Quelle rhétorique de la duplicité que celle de MACRON. Je retiens cette phrase, on était plusieurs élus lundi soir à cette belle deuxième soirée de mobilisation au Tarmac. Je retiens cette phrase parce qu’elle est forte. Un M. MACRON, Président de la République, qui défend une vision d’une francophonie soi-disant décomplexée, et qui en même temps – ce fameux “en même temps” ! – prévoit d’abandonner le seul théâtre national dédié à la francophonie, là où il faudrait au contraire développer dans chaque région d’autres théâtres dédiés à la francophonie pour donner beaucoup plus de force horizontale à cette filière.

Mes chers collègues, à travers mon vœu, je souhaite que Paris affirme son soutien au théâtre du Tarmac, et que la Ville de Paris interpelle le ministère de la Culture et le président de la République pour préserver ce théâtre dans ses locaux et garantir des lieux pérennes pour les deux théâtres : le Théâtre Ouvert et le théâtre du Tarmac.

Je ne le retirerai pas au profit du vœu de l’Exécutif, même si je salue les évolutions du vœu de l’Exécutif, parce que j’aurais aimé que le vœu de l’Exécutif ne dise pas simplement que l’on demande la suspension mais bien le retrait de ce projet. Et que l’on ne dise pas simplement que les garanties demandées à ce jour ne seraient ni réunies ni satisfaisantes, parce que la fusion des deux projets n’a jamais été proposée par le Gouvernement mais c’était bien “en lieu et place de”.

Je pense qu’il faut être beaucoup plus clair et ferme. Néanmoins, j’espère que tous ensemble nous arriverons à préserver à la fois le théâtre le Tarmac et le Théâtre Ouvert. Quand même, Paris est une grande ville, Paris a les moyens, le Gouvernement également a les moyens que ces deux théâtres continuent d’exister.

 

Téléchargez (PDF, 65KB)