Pages Navigation Menu

"À Paris, place au peuple !"

Pour la piétonisation des voies sur berges

 – Excusez-moi, ma voisine m’interdit de dire certaines formules ! Non mais, oh !

La pollution tue : 48.000 décès prématurés chaque année en France, 2.500 à Paris. Soyons responsables. Oui, il est impératif de réduire l’emprise de la voiture.

Alors, ici, personne n’a osé nier enfin l’enjeu de la piétonisation des voies. Mais si personne n’ose le nier, alors dites-le. Dites-le finalement et assumez que vous êtes un certain nombre à avoir changé d’avis et qu’hier vous aviez tort.

Bien sûr, vous savez, je n’ai jamais considéré personnellement que la piétonisation des voies sur berges suffisait pour lutter contre la pollution. J’ai toujours considéré qu’il fallait un aménagement du territoire totalement repensé pour réduire les distances domicile/travail.

Non, Monsieur BARGETON, il ne suffit pas simplement d’un plan de déplacements métropolitains, il faut repenser l’aménagement du territoire de manière plus profonde.

Mais mes chers collègues, la question qui nous est posée est toute simple et c’est la dernière phrase du vœu : la piétonisation des voies sur berges. On est pour ou on est contre ?

A un moment donné, je trouve, mes chers collègues de La République en marche, qu’il s’agisse du canal ex-les Républicains ou du canal ex-PS, les camarades… Certainement pas ! Les collègues des Républicains…

C’est que je reviens d’une manifestation où il y avait des camarades qui avaient le sens de l’intérêt général et de la défense de l’écologie en défendant le rail et qu’ici, dans cette enceinte, je trouve qu’il y a beaucoup d’hypocrisie ! On sent que c’est la période électorale qui s’approche. Alors chacun tortille du popotin. Oh que si ! C’est pourtant clair !

 

Mme Danielle SIMONNET. – Ah bon ? Je ne vois pas pourquoi.

Tortiller du popotin, excusez-moi, quand on est homme ou quand on est femme…

C’est très simple, on est pour ou on est contre. Vous me connaissez, je n’ai pas l’habitude spécialement de cacher mes désaccords. Quand je suis en désaccord avec la politique de la majorité, il me semble que je le dis et que je le dis suffisamment. Oh oui ! Et pour vous, je le dis trop souvent, et pourtant cela va continuer.

Mais sur la question des voies sur berges, nous devons être tous unis pour le retour de la piétonisation des voies sur berges. Alors oui, je l’assume ici, je voterai le vœu de l’Exécutif pour la piétonisation des voies sur berges.