Pages Navigation Menu

"À Paris, place au peuple !"

70 000€ à Paris Biotech Santé : Pourquoi soutenir le privé quand le public manque à ce point de moyens ?

 – Ce sera extrêmement court parce que je n’ai pas le document sous les yeux. De mémoire, sur la délibération qui porte subvention de 70.000 euros et convention avec l’association “Paris Biotech Santé”, on est sur un programme où l’on a à la fois des structures à caractère public et des structures privées. On a notamment, à ce jour, par exemple, quatre anciennes entreprises incubées qui ont été introduites en bourse. On est donc là sur un sujet fort intéressant : l’innovation en matière de santé, mais l’innovation qui considère la santé comme une marchandise.

Cela me pose un vrai souci parce que je ne considère pas que la santé soit une marchandise. Des entreprises privées peuvent agir sur le domaine de la santé, mais à ce moment-là, ce n’est pas à nous de contribuer à soutenir, même quand il s’agit d’innovations. Là, on est typiquement, par rapport au sujet de tout à l’heure, face à un dilemme qui est que nous n’avons pas à soutenir toute innovation.

Nous avons à soutenir des innovations quand, à un moment donné, leurs finalités servent l’intérêt général et pas simplement le profit de certains, et surtout sur des sujets qui me semblent aussi sensibles que celui-ci.

Quand on est dans un contexte en matière de santé où toutes les structures publiques souffrent par manque de moyens, et y compris les hôpitaux publics parisiens, je suis plus que dubitative. J’estime que toutes les aides à l’innovation devraient se faire aux structures publiques ou bien avec des finalités de concrétisation dans un cadre public.

Peut-être aurez-vous des précisions à m’apporter qui me feraient changer d’avis, mais à cette étape, je ne souhaite pas voter cette délibération.

Je vous remercie.