Pages Navigation Menu

"À Paris, place au peuple !"

Vœu relatif à l’installation des compteurs Linky et autres compteurs communicants individuels

 

Et voilà ! Et elle est opérationnelle : tout va bien.

Comme vous le savez, je suis totalement opposée au compteur Linky. Ce n’est pas nouveau. Je pense d’abord que c’est une gabegie économique. Cela va coûter plus de 5 à 10 milliards d’euros selon les sources. Un déploiement aussi énorme est, par ailleurs, totalement anti-écologique : c’est un gâchis énergétique de refabriquer ces 35 millions de compteurs d’électricité alors que les actuels fonctionnent très bien. En plus, la technologie du Linky, oui, pose des problèmes concernant la santé, parce que cela nous expose à un supplément d’ondes électromagnétiques problématique, notamment pour les personnes électrohypersensibles, mais pas que. Ensuite, cette technologie permet une mise sous dépendance et sous surveillance commerciale, policière, judiciaire, de l’ensemble de la population. C’est un vrai problème avec une manipulation, une exploitation de “big data” qui fait courir un risque conséquent.

J’ai toujours été pour que la Ville s’oppose à l’installation des compteurs Linky. Maintenant, la ville est propriétaire de ces compteurs. Je propose donc à travers ce vœu le choix suivant : soit la Ville de Paris renonce aux compteurs Linky, ce que je défends ; soit le cas échéant, à cette étape, que les conseillers de Paris soient informés du devenir des anciens compteurs, dont la Ville est propriétaire, et des engagements municipaux relatifs à la prise en charge des nouveaux compteurs, afin que les citoyens n’aient pas à en payer le coût, puisqu’ils ont vocation, comme les anciens, à rester propriété de la Ville de Paris. J’aimerais donc des réponses sur cette question précise de ce que la Ville compte faire des anciens compteurs et des nouveaux compteurs.

Maintenant, je vais vous dire une chose : il commence à y avoir de fortes mobilisations, partout en France, sur ces compteurs Linky. Le problème, ce n’est pas qu’Enedis fasse plus de pédagogie ; c’est qu’Enedis arrête de faire du bourrage du crâne ! Nous ne sommes pas là, nous, conseillers de Paris, pour être des passe-plats de ce lobby, comme fonctionne Enedis.

Je vous remercie.