Pages Navigation Menu

"À Paris, place au peuple !"

Sur le scandale du plomb

Mme Danielle SIMONNET.- Mes chers collègues, nous avons déjà abordé ce sujet dans les questions d’actualité. Nous y revenons par un grand nombre de vœux parce que c’est un sujet extrêmement important. Nous sommes face à un scandale du plomb extrêmement grave. On revient sur les révélations du journal “Mediapart”, qui, en juillet dernier, a montré que les taux de pollution au plomb étaient de 400 à 700 fois supérieures aux normes dans l’édifice et aux alentours. Il y a aussi les révélations plus récentes qui montraient que le ministère de la Culture avait enterré le “Plan Décontamination”, pourtant préconisé par un bureau d’études indépendant qui avait été sollicité. Je fais référence également aux “New York Times”, qui a démontré, carte en 3D à l’appui, l’ampleur de la contamination du cœur de Paris et même au-delà. Il y a des mesures d’urgence à prendre, qui n’ont, hélas, pas été prises, ni fin avril, ni en juillet, ni pendant l’été.

Je les rappelle dans ce vœu, car on ne les retrouve pas dans le vœu de l’Exécutif. Il s’agit que le chantier soit confiné pour éviter la dissémination par ré-envol des poussières de plomb qui contaminent l’édifice. Vous abordez, dans votre vœu de l’Exécutif, la cartographie rigoureuse de la pollution au plomb. Il faut qu’elle soit actualisée à intervalles réguliers. Il faut que tous les résultats d’analyses concernant la pollution au plomb soient rendus publics. Il faut que soit créé à l’Hôtel-Dieu non seulement un centre de dépistage, qui existe, mais aussi de suivi clinique, psychologique et social, s’inscrivant dans la durée pour toutes les personnes exposées. Cela veut dire quoi ? Les pompiers, les travailleurs, les riverains, les agents de la Ville de Paris, toutes les personnes qui, à un moment donné, peuvent y être confrontées. C’est une situation grave.

Je rappelle qu’à la Bourse du travail, se sont constitués en collectif les parents d’élèves, les syndicats, les associations. Prenez la mesure de la situation.

Je vous remercie.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *